ASIE

Un territoire très vaste. Lorsqu’on voyage peu ou lorsqu’on est enfant, il est difficile de distinguer les populations asiatiques. On a tendance à les mettre tous dans le même panier et à les appeler tous « des chinois ». Or, c’est comme si on confondait tous les Européens. On sait bien en tant qu’Européen que chaque pays d’Europe et chaque population est belle et bien différente. Hé bien en Asie c’est pareil! Les Chinois sont différents des Japonais, des Vietnamiens, des Philippins, des Thaïlandais…Leur religion est différente, leur cuisine et leurs traditions aussi! A force de voyager en Asie, je peux maintenant plus facilement distinguer les populations et ainsi les associer à leur histoire et coutumes. Et effectivement, elles n’ont rien à voir entre elles. C’est un continent très diversifié qui regorge de trésors insoupçonnés. 

#îles #voyage

ASIE

DÉCOUVRIR KUCHING, LA VILLE DU CHAT. MIAOUUU !

Kuching promenadeKuching promenade

Fervents d’Asie ? Il est temps de découvrir l’île de Bornéo, encore un peu préservée du tourisme de masse par rapport à ses voisines. L’île de Bornéo est la quatrième plus grande île du monde par sa superficie. Elle est partagée entre la Malaisie (26%) et Brunéi (0.8%) au Nord et l’Indonésie au Sud. Dans la partie Malaise on trouve deux Etats : le Sabah et le Sarawak.

A notre arrivée à Bornéo, nous avons atterris à Kuching, la capitale du Sarawak. Ca n’était au départ qu’une étape de transit dans notre voyage mais il s’est avéré que pendant ces quelques jours, nous avons été très agréablement surpris par Kuching. Kuching est dîte « la ville du chat » car c’est la signification Malaise du mot kuching. Vous vous en rendrez compte assez vite grâce aux statues de chats postées un peu partout dans la ville.

Je vous raconte ici que et que faire à Kuching si vous aussi prévoyez de vous y rendre.

A découvrir près de Kuching :

Le Parc de Semmengoh:

En passant par votre hôtel ou par une agence locale directement, bookez une visite au parc de Semmengoh, à quelques kilomètres de Kuching. Le parc de Semmengoh abrite des orang-outangs en semi-liberté. Vous suivrez un guide pour une petite ballade accessible à tous et aurez j’espère la chance d’en voir un ou plusieurs. Sinon il y aura toujours la possibilité d’en voir lors de la distribution de nourriture à certains d’entre eux à l’entrée du parc. Une visite agréable à faire, notamment avec les enfants. Pour info orang-outan signifie homme de la forêt en Malais. A Bornéo, vous serez donc dans leur berceau d’origine.

Orangs-outans de Semmengoh
Orangs-outans de Semmengoh

Le Parc National de Bako :

Ne manquez pas le parc national de Bako ! Un écrin de nature sauvage regroupant toutes les espèces de Bornéo. Je vous invite à lire mon article à ce sujet.

A découvrir à Kuching même :

Le Sunday Market:

Rendez-vous en taxi ou en bus jusqu’ au Sunday Market. Somme toute un marché classique, mais plutôt vaste avec des plantes, des produits de la mer, fruits et légumes, textiles et quelques souvenirs. Ce marché ne compte que peu de touristes. Vous serez donc parmi les Malais. Une expérience authentique à vivre pour tous les amateurs de marché curieux de découvrir les produits locaux.

Flânez dans les quartiers chinois et indiens:

Promenez vous dans les rues du quartier chinois de Kuching. L’ancien quartier chinois connu sous le nom de Jalan Carpenter et le nouveau sous le nom de Jalan Padungan. Il y a de très jolis temples à visiter. N’hésitez pas à vous aventurer dans les foodcourt même si vous êtes les seuls touristes. Nous avons testé et n’avons pas été déçus.

Temple chinois
Temple chinois

Non loin se trouve également Jalan India, l’allée commerçante indienne. Vous y trouverez produits et vêtements indiens ainsi qu’une mosquée symbolisant l’Inde du Sud.

Ce mélange de quartiers reflète bien la mixité culturelle de Kuching.

Goûtez les spécialités culinaires locales:

Les gastronomes se feront une joie de découvrir les spécialités locales du Sarawak.

Pour les amateurs de sucré/salé

  • Le Sarawak laksa est une soupe de nouilles acidulée à base de lait de coco, de tamarin, de citronelle, de pâte de crevettes et de calamondin (petit agrume). Les Malais en raffolent !

Pour les amateurs de sucré (comme moi)

  • Le Kek Lapis est tout simplement à tomber par terre. Il est aussi appelé rainbow cake car il est fait en plusieurs couches. Et en fonction des parfums on peut avoir des dégradés de couleur. Les arômes sont délicieux et le gâteau d’un « moelleux » incomparable (oups, je crois que je bave !). Au top !

Découvrez le village authentique de Kampung Boyan:

De l’autre côté de la rive du fleuve se trouve le village de Kampung Boyan. De jolies petites maisons traditionnelles, quelques échoppes, et un bar-karaoké en plein air. Vous pouvez vous y promener et découvrir la vie des habitants chez eux. Vous pouvez aussi assister au karaoké et pourquoi pas, vous aussi, pousser la chansonnette !

Village de Kampung Boyan
Village de Kampung Boyan

C’est aussi de ce côté de la rive que se trouve le magnifique Parlement de Kuching si vous désirez vous en approcher.

Shopping:

Vous recherchez des souvenirs ? Vous en trouverez une infime partie au Sunday Market. Les boutiques de souvenirs et d’artisanat local se trouvent du côté de la Waterfront promenade. Personnellement j’ai craqué pour les vases en céramique du Sarawak. Ils sont magnifiques ! Vous trouverez également d’autres pièces en céramique, des objets artistiques, des savons, de la musique malaise… Faîtes-vous plaisir. Ca aide les commerçants et le ringgit (monnaie locale) nous le permet.

Baladez-vous le long de la Waterfront promenade:

La Waterfront promenade longe le fleuve. En soirée, elle s’anime. On trouve des vendeurs ambulants de ballons lumineux, des foodtrucks de bubble teas, de satays…Les musiciens sont aussi présents et la musique est toujours apaisante. Elle représente bien le calme de cette population. Les familles et les enfants sont de sortie. Les gens se promènent. Le parlement et le pont s’allument et se reflètent dans le fleuve. C’est vraiment chouette !

Pont de Kuching
Pont de Kuching

Kuching est une belle surprise. Point d’entrée à Bornéo et aux parcs nationaux du Sarawak, dont le parc de Bako, cette petite ville regorge de charme. Très représentative de la population et de la culture de Bornéo, on y trouve de nombreuses choses à faire et à découvrir. Une étape à approfondir !

ASIE

VOYAGE A BORNÉO AU COEUR DU PARC NATIONAL DE BAKO

Nasique de BornéoNasique de Bornéo

Lors de la planification de mon voyage, j’ai choisi l’île de Bornéo suite à un reportage que j’ai vu à la télévision. Dans ce reportage j’ai découvert le nasique ! Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà ce singe. Pour ceux qui ne le connaissent pas il tire son nom de son nez hyper proéminent ! Je n’avais jamais vu ça ! Avec son gros pif (oui on peut parler de pif !) et son gros ventre, le nasique n’est pas un « bel » animal mais il a un air plutôt cool ! Intriguée par ce singe, je rêvais alors de le voir en vrai. En route pour le Parc National de Bako à la rencontre des nasiques en chair et en os.

Le Parc National de Bako est une merveille. Situé sur une péninsule de la mer de Chine, c’est le lieu idéal pour observer les animaux sauvages de la forêt tropicale. Dans la totalité du Parc de Bako, on peut compter 37 espèces de mammifères, 24 espèces de reptiles et 190 espèces d’oiseaux. Pendant vos randonnées, gardez l’œil ouvert et regardez ou vous mettez pieds et mains !

Serpent de Bornéo
Serpent de Bornéo

Comment aller au Parc National de Bako ?

  • Pour y passer la journée avec un guide, ce qui est fortement recommandé car il s’agit tout de même d’une forêt tropicale sauvage, il faut passer par votre hôtel ou par une agence locale. En général, l’acheminement de votre hôtel vers le parc en bus ou taxi + tambang (bateau local) ainsi que le retour et le déjeuner sont inclus dans le forfait du tour.
  • Si vous souhaitez vous y rendre seul, ce qui est peu recommandé pour les non expérimentés, il faut prendre un taxi ou un bus depuis Kuching puis le tambang à l’accueil du Parc National. Une fois débarqué dans l’enceinte du Parc, vous pouvez discuter avec le personnel du parc qui vous renseignera volontiers sur votre parcours. Veillez à toujours prévenir de votre itinéraire avant de partir pour question de sécurité.
Parc National de Bako
Parc National de Bako

Peut-on dormir au Parc National de Bako ?

En réservant à l’avance il est possible de passer une ou plusieurs nuits dans l’enceinte du parc parmi les animaux sauvages. Les hébergements proposés sont de types bungalows, auberge et camping. En dormant sur place, vous bénéficierez d’une toute autre atmosphère. L’ambiance de nuit, les bruits de la nature, les animaux qui se montrent, les insectes. Des randonnées nocturnes sont possibles. Attention, il y a une forte demande et peu d’hébergements, pensez à vous y prendre à l’avance !

Cochon sauvage de Bornéo
Cochon sauvage de Bornéo

Ou manger au Parc National de Bako ?

Une fois sur la péninsule, il n’y aura que le Kerangas café pour vous restaurer. La nourriture est locale et sous forme de buffets (inclus dans la plupart des tours). Vous pouvez y manger midis et soirs. Autrement, je vous recommande d’emporter avec vous sandwichs, fruits, bref ce que vous souhaitez dans votre sac-à-dos. Les macaques savent ou trouver la nourriture. Ils sont donc très présents autour du Kérangas Café. Méfiez-vous d’eux car ils peuvent être agressifs!

Macaques de Bornéo
Macaques de Bornéo

Qu’emporter pour ma journée au Parc National de Bako ?

Prévoyez toujours d’emporter un sac à dos avec à boire, à manger, du répulsif moustique, une petite trousse à pharmacie, une cape de pluie, un chapeau, crème solaire et bien sûr votre appareil photo avec zoom de préférence !

Equipement Parc National de Bako
Equipement Parc National de Bako

Peut-on se baigner  au Parc National de Bako ?

La baignade en mer et en rivière est fortement déconseillée. Au vu des espèces que l’on peut trouver au sein du Parc, il peut arriver que les crocodiles ne soient pas loin…

Si vous vous rendez à Bornéo et dans le Sarawak, ne manquez pas le Parc National de Bako. C’est un lieu à la biodiversité exceptionnelle. On y trouve représentées toute la faune et la flore de Bornéo. A Bako, l’homme est chez l’animal et c’est ce qui confère au parc toute sa richesse. Malgré les recommandations, vous n’aurez rien à craindre si vous êtes prudents et accompagnés. Vous en repartirez avec un souvenir mémorable.

Site officiel du Park: https://www.bakonationalpark.com/

Si vous avez aimé l’article, likez-le et partagez-le! Merci, Latika!

ASIE

VOYAGE A OKINAWA ? DÉCOUVREZ QUE FAIRE SUR L’ÎLE D’ISHIGAKI

DSCF2040Buffle de Taketomi - Okinawa

Vous partez à Okinawa mais vous hésitez encore sur les îles où vous allez séjourner ? Je vous conseille les îles Yaeyama ! L’archipel aux plus beaux récifs coralliens du Japon. Les deux îles les plus grandes sont Iriomote-Jima et Ishigaki-Jima. 17 autres îlots viennent compléter l’archipel. Iriomote étant moins habitée qu’Ishigaki, on y compte peu de logements touristiques. Je vous recommande donc de séjourner sur Ishigaki et de visiter Iriomote.

Ishigaki compte un aéroport et les compagnies Ana et Peach Airlines proposent des vols vers Ishigaki depuis le Japon continental. Les autres îles et îlots sont accessibles en bateau uniquement.

Le cœur d’Ishigaki est au Sud-Ouest de l’île, à quelques kilomètres de l’aéroport et près de la gare maritime. C’est la que vous trouverez principalement des hébergements variés, des restaurants et des commerces. Le reste de l’île est habité, surtout la côte mais beaucoup plus calme. Le centre d’Ishigaki sera le point de départ de vos différentes activités et excursions c’est pourquoi y loger est très pratique. De plus c’est varié et animé.

Une fois vos valises posées, vous vous demandez que faire sur l’île d’Ishigaki? Cette « petite » île regorge de choses à faire ! Voici les incontournables :

Activité 1: Découvrir Taketomi en vélo ou en buffle

Rendez-vous à la gare maritime et partez à la découverte de Taketomi un petit îlot typiquement japonais. A Taketomi il n’y a pas ou très peu de voitures (et électriques uniquement).  On se promène à pieds ou en vélo! Sachez que les distances sont tout de même importantes et qu’à pieds vous n’aurez pas le temps de voir grand-chose de l’île. Optez plutôt pour le vélo et si vous êtes en haute saison, allez-y le plus tôt possible. Les touristes qui arrivent sur Taketomi prennent les vélos d’assault !

Si vous n’êtes pas trop vélo vous pouvez choisir la balade en buffle. C’est calme et authentique. Vous découvrirez les ruelles de l’île sur un fond de musique traditionnelle. Bon le guide parle uniquement Japonais. Perso, j’ai rien compris. J’ai ris quand tout le monde riait et applaudis quand il fallait ! Ceci dit le paysage se suffit à lui-même. On se croirait dans un manga tellement tout est propre et à sa place. Ce qui fait plaisir à voir c’est que les animaux sont extrêmement bien traités. Ils sont bien portants et lorsque la température avoisine les 38° (comme lorsque j’y étais), ils mettent les buffles sous des parasols et les arrosent régulièrement.

Ile de Taketomi – Okinawa

Activité 2: Visiter le musée plein air des Shisas géants

Magnifique !!! En roulant sur la route Nord, j’aperçois rapidement sur ma droite des montagnes et des statues un peu comme des totems géants. Ca m’interpelle. Nous faisons demi-tour et nous arrêtons. C’est un musée artisanal de plein air Shisas géants. Les shisas sont l’emblème d’Okinawa. On en trouve un peu partout sur les îles, sur les rebords des maisons ou sur les toits. Ils symbolisent le bonheur. Ils sont souvent par deux, l’homme et la femme. A quoi reconnaît-on le sexe ? L’homme est représenté la bouche ouverte et la femme bouche fermée ! Doit-on y voir un message ?! En tout cas si message il y a cela ne me plaît pas trop !

L’entrée du musée est gratuite. On se promène dans les diverses allées, autour de l’étang, à travers la bananeraie et on y découvre des shisas petits et grands. Avec la montagne en fond, c’est sublime. La boutique propose ensuite des shisas souvenirs, aux couleurs vives et vraiment beaux.

Activité 3: Nager avec les raies mantas majestueuses

Avoir l’opportunité de nager avec les raies mantas d’Okinawa est une expérience unique à ne pas rater !

Le club de plongée le plus réputé et avec des moniteurs parlant anglais est Umicoza. Il se trouve à Kabira Bay, au Nord de l’île, mais selon votre réservation, une navette viendra vous chercher le matin même au centre-ville d’Ishigaki (Sud-Ouest de l’île).

N’hésitez pas à prendre vos billets pour un spectacle dans le monde du silence !

Ishigaki manta – Okinawa

Activité 4: Découvrir Iriomote et partir à la recherche du Yamaneko

Il faut prendre le bateau pour se rendre à Iriomote, la plus grande, par sa superficie, des îles Yaeyama. C’est aussi la plus brute. Une grande partie de l’île est totalement sauvage, recouverte de mangroves et de forêt tropicale dense. C’est là qu’y trouve refuge le Yamaneko, le chat sauvage endémique d’Iriomote. Il n’existe plus que 50 à 100 espèces mais sait-on jamais, vous pourriez le croiser au détour d’une excursion.

Les principales activités sur l’île d’Iriomote sont bien sûr la baignade et le snorkelling mais surtout la randonnée et le kayak.

Vous pouvez réserver par le biais de :

Iriomote – Okinawa

Activité 5: Partir à la découverte d’Ishigaki en scooter électrique

Vous n’avez jamais conduit de scooter? Pas de problème, c’était ma première à moi aussi et ça n’a rien à voir avec le scooter à essence. La gestion de l’accélération y est bien plus simple. De plus ils sont bridés à 60km/heure et sur la quasi-totalité de l’île la vitesse maximale autorisée est de 40km/heure ! Hé oui, je ne vous le dirai jamais assez, dans les îles, même au Japon, on-a-le-temps. Les automobilistes d’Ishigaki sont aussi très patients et très courtois.

Vous pourrez louer ces scooters à l’office de tourisme de la gare maritime. 1 jour, 2 jours c’est vous qui voyez. Vous pouvez même les prendre à un endroit et les ramener à un autre, génial !

Pour recharger les batteries, c’est un système super. Il y a des bornes à différents endroits de l’île. Vous vous arrêtez et insérez vos batteries usagées (même à moitié) quelques secondes et la machine vous propulse 2 nouvelles batteries à récupérer. C’est un système très ingénieux. Il faut juste ne pas attendre d’être complètement en rade pour les changer.

A vous la liberté ! Grâce aux scooters, vous pourrez dénichez des plages perdues, vous arrêter lorsque vous repérez des choses et profiter au maximum du paysage ! Vous pourrez découvrir le Nord de l’île, la côte Ouest, etc…

C’est vraiment une chouette expérience que je recommande.

Bien sûr pour conduire, il vous faudra votre traduction de permis français. Voir mon article : Traduire son permis pour conduire au Japon.

Scooter à Ishigaki

Activité 6: Visiter l’île de Kuro

Bien plus petite que Iriomote ou Taketomi, Kuro est très proche d’Ishigaki en bateau. Vous pourrez la visiter s’il vous reste du temps.

Elle se visite à vélo et est très nature. A Kuro il y a un petit éco-musée ou vous pourrez voir les différentes espèces marines qui se trouvent dans ses eaux. L’éco-musée permet de rapporter un peu d’argent pour entretenir l’île alors si vous y aller, c’est le moment de faire une bonne action !

En dehors de l’éco-musée, le snorkelling reste l’activité principale et les fonds sont réputés.

Si vous vous rendez à Kuro, je vous conseille de prévoir le pique-nique faute de peiner à trouver un restaurant.

Eco-musée Kuro – Okinawa

Activité 7: Acheter des souvenirs à Euglena Mall

Si vous êtes près du centre, vous ne pourrez pas rater Euglena Mall, l’allée commerçante principale couverte d’Ishigaki.

Vous y trouverez des souvenirs, des spécialités, du goya, des fruits et légumes et pleins d’autres produits que vous découvrirez pendant votre séjour.

C’est très agréable d’y flâner et ça repose un peu en dehors des excursions.

Vous verrez également tout près d’Euglena Mall, des bijouteries vendant des perles. Les perles d’Ishigaki sont cultivées à Kabira Bay dans le Nord de l’île et les habitants en font de beaux bijoux qu’ils commercialisent. Un joli souvenir !

euglena mall ishigaki - okinawa
Euglena mall Ishigaki – Okinawa

Activité 8: Goûter les spécialités culinaires d’Okinawa

Ishigaki et les îles d’Okinawa ont-elles aussi leurs spécialités culinaires. Je vous invite à lire mon article: « Cuisine d’Okinawa: le top 5 des spécialités! » et à les goûter !

Activité 9: Savourer un bon massage japonais

Vous trouverez dans le centre-ville plusieurs centres de massage. Rien de mieux après une journée que de se faire un bon massage japonais. Les Japonaises sont très douées en la matière et ce fut à chaque fois un moment de détente maximal !

Et voilà, avec tout ça, vous ne risquez pas de vous ennuyer à Ishigaki. Je vous souhaite un excellent séjour là-bas!

Si vous avez aimé l’article, likez-le et partagez-le! A bientôt, Latika

ASIE

CUISINE OKINAWA: LE TOP 5 DES SPECIALITES

soba food okinawa 2

Vous vous rendez à Okinawa ? Super ! Mais qu’est ce qu’on y mange ?!

Okinawa c’est le Japon tropical. Résultat on y trouve un savant mélange entre la cuisine traditionnelle japonaise et des spécialités bien typiques de ces îles Ryuku.

Number 1 : Le traditionnel soba d’Okinawa :

Le soba classique est à base de nouilles de sarrasin. Mais à Okinawa où il n’y a pas de sarrasin on fait depuis toujours le soba avec des nouilles de blé. Elles sont agrémentées d’une tranche de porc et d’un œuf mi-cuit, le tout dans un bouillon de bonite (poisson séché) et parsemé de ciboulette.

Miam Miam ! Ca passe  à n’importe quelle heure ! Et ça cale super bien !

Number 2 : Le goya

Le légume miracle qui fera de vous un/e centenaire ! 

Quand j’ai appris cela, quelques jours avant de partir à Okinawa, je me suis dit que j’en mangerais tous les jours. Mais, même si ça se mange assez facilement mélangé à d’autres ingrédients, ça reste un peu amer et j’ai personnellement trouvé ça rapidement écœurant ! Du coup, j’ai abandonné l’idée de devenir centenaire!!

Le goya c’est un concombre amer et visuellement on le surnomme le concombre « à verrues ». « Heu sinon vous avez toujours faim ? »

Blague à part, comme je le disais, ça se goûte facilement.  D’abord parce qu’on le mange cuit et pas seul. Le plat traditionnel à base de goya est le goya champuru. C’est un plat à base de riz dans lequel on ajoute de petits morceaux de goyas éparses, du tofu, du soja et éventuellement un peu d’autres légumes. Un peu comme une poêlée.

Testez quand même avant de vous prononcer et sachez que pour les amateurs de goya vous pouvez bien sûr en ramener soit à cuire sous la forme du légume lui-même ou pré-cuit sous vide. Ca se vend dans les boutiques là-bas et vous pouvez le conservez longtemps.

Number 3 : Le tofu aux arachides

Un cheesecake ? un flan nappé ?

Non c’est le tofu aux arachides : il a tout du dessert mais n’en est pas un !Plutôt consommé en entrée ou en plat, le tofu sauce cacahuètes est délicieux. Il allie un savoureux mélange de sucré/salé et c’est un plat très léger.

A consommer sans modération.

Number 4 : Le boeuf d’Ishigaki

L’île d’Ishigaki fait partie de l’archipel des îles Yaeyama où je me suis rendue à Okinawa. C’est une île magnifique à découvrir et je ferai très prochainement quelques articles autour de cette île.

Comme dans d’autres régions du Japon, le bœuf y est réputé pour sa bonne viande. Pas étonnant lorsqu’on voit leur cadre de vie au calme et dans la nature. Et en plus, ils ont vue sur la mer !

Pour ceux qui ne sont pas végétariens, à tester, sur des sushis c’est très sympa.

Number 5 : La patate douce d’Okinawa

On en arrive aux desserts.

Les tartelettes au Beni Imo attireront votre œil curieux de part leur couleur violette. Le Beni Imo est la patate douce d’Okinawa à la texture douce et sucrée. En plus d’être bonnes, ces petites tartelettes font partie de la nourriture saine d’Okinawa car elles ont un très bon apport en vitamines.

Chouette, on va pouvoir se gaver ! Vous trouverez aussi des glaces et autres spécialités au Beni-Imo.

Certains magasins ne vendent que des produits à base de Beni-Imo !

Les Kit-kat : pour ceux et celles qui font des collections farfelues, vous pouvez vous mettre à collectionner les minis kit-kat d’Okinawa. Vous en trouverez déclinés à pleins de parfums différents : au Beni Imo, au thé vert, au cheesecake… Personnellement  j’en ai testé plusieurs, mes préférés restent  ceux aux Beni-Imo, en plus ils sont trop beaux !

Enfin comme dans toutes les îles les poissons et les fruits tropicaux y sont excellents alors à vos baguettes et régalez-vous !

L’ article vous a plu ? Chouette! Alors n’hésitez pas à le liker et le partager sur facebook et twitter 😉 A bientôt, Latika.