PRÉPARATION VOYAGE

TRADUIRE SON PERMIS POUR CONDUIRE AU JAPON

DSCF2076

Si vous vous rendez au Japon et que vous souhaitez louer un véhicule, vous aurez besoin de votre permis de conduire traduit en Japonais. Cela peut être par exemple pour louer un scooter et découvrir les îles d’Okinawa!

Si ce projet fait partie de votre programme, je vous explique dans cet article comment procéder à la traduction de votre permis de la manière la plus simple qui soit.

L’organisme chargé de traduire votre permis est la JAF : Japan Automobile Federation.

Vous disposez de deux options.

Option 1 pour conduire au Japon :

Vous vivez au Japon ou  vous prévoyez de rester longtemps au Japon (plusieurs mois). Vous disposez d’une adresse postale sur place et donc et faîtes ou ferez faire votre traduction sur place. La traduction de votre permis est valable 1 an maximum. Au-delà il faudra convertir votre permis français en permis Japonais.

Si vous êtes dans ce cas, il faut vous munir :

  • Du formulaire de demande d’émission de la traduction de votre permis de conduire complété dans la partie correspondante.
  • de votre permis de conduire original + photocopie couleur bien lisible.
  • de 3000 Yens par permis de conduire

Rendez-vous avec tous vos documents dans un des bureaux de la JAF présents dans toutes les régions du Japon. Dans « List of contact points for procedures » cliquez sur « Branches that can issue a Japanese translation of foreign drivers’ licenses »

Les délais de délivrance du permis peuvent être immédiats et s’étendre jusqu’à 2 semaines. Si vous souhaitez vous faire envoyer la traduction par voie postale (adresse au Japon uniquement), vous devrez payer 500 Yens supplémentaires et 600 Yens au-delà de 2 traductions de permis.

J’insiste bien, cette option directement auprès de la JAF n’est possible que si vous êtes déjà au Japon, si vous avez une adresse postale et du temps devant vous.

Option 2 pour conduire au Japon :

Vous êtes voyageur, touriste et serez présents sur le territoire Japonais quelques jours ou semaines. Votre demande de traduction ne peut pas se faire auprès d’un bureau JAF directement car la JAF n’expédie pas de traduction à l’étranger SAUF via des intermédiaires. Il faut avoir recours à l’un d’entre eux.

Je suis passée par Drivin Japan et j’ai été très satisfaite. J’ai eu mon permis en temps et en heure et j’ai pu partir sereine. D’autres organismes proposent aussi ce service:

Vous pouvez comparer les prix et voir par quelle agence vous souhaitez passer.

Il est important d’anticiper vos demandes car les délais mentionnés sont de 2 à 3 semaines. De plus, la JAF est exigeante. Pour peu que le scan ou la photocopie ne soient pas correctement lisibles, ils peuvent vous le redemander. Et avec un intermédiaire, ça prend forcément plus de temps. Lisez les recommandations fournies par l’intermédiaire que vous choisirez, ça vous évitera l’effet ping-pong.

Via ces agences vous pouvez donc commander votre traduction de permis en ligne. Remplissez les informations demandées, payez (hé oui conduire au Japon ç’ est un budget !) et transmettez par mail un scan de votre permis. L’agence se chargera de remplir le formulaire de la JAF, de le leur envoyer et vous retournera directement votre traduction.

Vous pouvez désormais enjamber votre scooter et à vous la libertéééé!!!

J’espère que cet article vous a été utile et vous simplifiera la vie car la paperasse, en voyage, c’est le cadet de nos su-shis 😉 ! Bon voyage au Japon !

Laisser un commentaire